06 janvier 2012

Itinéraire

   J1 : Paris-Buenos Aires, Buenos Aires-Ushuaïa J2 : Ushuaïa, glacier Martial et déambulation dans la ville J3 : Ushuaïa, navigation sur le canal de Beagle et estancia Harberton J4 : Ushuaïa, randonnées dans le Parc national de la Tierra de Fuego J5 : Ushuaïa, visite des musées J6 : Ushuaïa-Punta Arenas en bus, 12 heures J7 : Punta Arenas, visite du cimetière et promenade à Fuerte Bulnes, à 60 km de la ville J8 : Punta Arenas, journée au parc volcanique Pali Aike, à 200 km J9 : Punta Arenas, excursion à... [Lire la suite]

24 janvier 2012

En piste et en bateau pour Caleta Tortel

Réveil ce matin par une chorale de vaches. La soliste a de la voix. Elle répète, répète, produisant le même son guttural rauque plusieurs fois. Les autres essaient de se coordonner. Il est 6h30 du matin, bienvenue à Villa O'Higgins, 480 habitants, début de la carretera austral. Une exploration matinale s'impose. Dans la journée, ce ne doit pas être très mouvementé, mais à 7h30 du matin, je ne croise que les travailleurs qui vont au chantier. Car le village est en pleine transformation. Les rues vont être goudronnées, des maisons... [Lire la suite]
25 janvier 2012

Caleta Tortel, une intimité dans l'immensité

Il y a pire... ou mieux que Saint-Pierre-et-Miquelon. Pas de symphonie ce matin. Le calme absolu, pas un bruit n'émerge du dehors. Seuls les touristes matinaux produisent des sons étouffés quand ils se mettent en ordre de marche. La notion d'hôtel ici n'existe pas vraiment. Il y a bien quelques hospedajes, mais la plupart des endroits où dormir sont des aménagements faits par les habitants, soit dans leur propre maison, soit dans une maison qu'ils ont construite à côté. Le Residential Estilo est un châlet de bois mené de main de... [Lire la suite]
26 janvier 2012

Passerelle entre Caleta Tortel et Puerto Tranquilo

Adieu à Caleta Tortel et ses passerelles. Encore que. La femme qui tient l'hostel Estilo où je suis descendue m'explique qu'en hiver le ciel est d'un bleu pur et que les couleurs sont merveilleuses. C'était le cas pendant mon séjour, mais il faut avouer que ce n'est pas tout à fait normal, puisqu'il pleut 300 jours dans l'année ici. J'ai passé mon petit déjeuner à la cuisiner puisqu'elle se laissait volontiers faire et ai recueilli une foule d'informations. Elle aime son village où elle n'est pas née et a envie de partager ce qu'elle... [Lire la suite]